World of Concrete : « le béton au service de la biodiversité » ?

Patrice Valantin, le béton au service de la biodiversité

Intervention de Patrice Valantin hier au salon européen de la filière Betton au parc des expositions Paris Villepinte.

Cela vous paraît incompatible ? La vie ne peut-elle pas s’allier avec ce matériau symbole de l’urbanisation débridée ? Et justement si ! Car la vie est partout, et nous sommes tous concernés. Opposer l’artificiel au naturel est une erreur fondamentale, car nous sommes partie intégrante de la nature, et chacune de nos activités doit associer le génie humain et le génie de la vie, dans une collaboration qui est le principe même du fonctionnement des systèmes vivants depuis 4 milliards d’années : la relation dans la diversité.

C’était surtout l’occasion d’échanger avec les professionnels de la filière béton sur les enjeux actuels, mais aussi sur les opportunités de développement au sein d’une économie réinventée pour être au service du bien commun. Patrick Guiraud, animateur de la table ronde et directeur délégué du CIMBéton (Centre d’information de l’industrie cimentière et du béton) en est persuadé. Ne regardons pas seulement quelques mauvais usages du passé, mais au contraire orientons la R&D et la prospection pour développer de nouvelles applications, qui engageront tant la texture des matériaux que leurs formes. Quelques exemples existent déjà (récifs artificiels, passes à poissons, gîtes chiroptères, murs de nidification…) mais ils sont bien entendu très largement insuffisants… pour l’instant. Debout les bétonneurs, au service de la vie !

La conclusion n’est pas surprenante : toutes les filières sont appelées à changer leur regard sur l’économie et sur le monde vivant, à retrouver un lien charnel avec les autres espèces pour construire le monde à naître. Une nouvelle approche de la RSE, qui est territoriale, collaborative et bioinspirée, est le meilleur outil pour les business model de demain. Il ne s’agit pas d’un « verdissement » de la filière, mais d’une métamorphose profonde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *